Lili & Nadia Boulanger : Mélodies - Cyrille Dubois & Tristan Raës

Février 2020

Le duo Dubois-Raës reprend du service et se lance dans une exploration du répertoire des soeurs Boulanger : aux Heures Claires de Nadia sont juxtaposés les Quatre chants de Lili, ainsi qu'un florilège de mélodies. La subtilité de l'écriture est parfaitement servie par le timbre de Cyrille Dubois, pur sans être pour autant dépourvu de tension, et par le piano attentif de Tristan Raës.

Salle Favart, la Dame blanche un peu trop classique de Pauline Bureau

20 février - 1er mars 2020

La Dame blanche, opéra de François-Adrien Boieldieu, fut célébrissime à la suite de sa création en 1825. Un opéra inspiré de romans de Walter Scott et à mi-chemin entre le vaudeville et la légende fantastique gothique : le donner en 2020, c’est courir le risque le risque de tomber dans la facilité du kitsch et du folklore et c’est à ce défi que s’attelle Pauline Bureau à la mise en scène, accompagnée de Julien Leroy qui dirige l’Orchestre National d'Île de France. 

Ci-contre : Elsa Benoît (Anna). Photographie : Raynaud de Lage.

Compositrices : à l'aube du XXème siècle

Janvier 2020

Dans un programme servi avec générosité, la flûtiste Juliette Hurel et la pianiste Hélène Couvert partent à la découverte du répertoire du tournant du XXème siècle : pages de Mel Bonis, Clémence de Grandval, Augusta Holmès, Cécile Chaminade et Lili Boulanger se succèdent pour présenter un panorama tantôt virtuose, tantôt mélancolique de la musique pour flûte.

British Cello works, le récital rêvé

Novembre 2019

Un violoncelliste qui voudrait décliner le récital au féminin pourrait se plonger dans l’album « British cello works » (Lyrita), qui offre un regard sur quatre compositrices anglaises des XIXe et XXe siècle. De Smyth à Maconchy, Lionel Handy (violoncelle) et Jennifer Hughes (piano) explorent l'immense variété des registres du violoncelle. Qui a dit qu'il n'y avait pas de musique anglaise ?

Montgeroult à Montgeroult

13 octobre 2019 - Festival baroque de Pontoise

Le 13 octobre 2019, c’est au Château de Montgeroult que s'installe le Festival baroque de Pontoise, pour entendre la musique d’une femme qui y a vécu, sans doute joué et composé. Hélène de Montgeroult, très grande pianiste, pédagogue et compositrice au tournant du 19ème siècle, se fait progressivement une place dans le répertoire des pianistes d’aujourd’hui après l’oubli auquel le 20ème siècle la condamna - car de nombreux pianistes se sont référés à son Cours complet pour l'enseignement du pianoforte au cours du 19ème. Le lieu est donc chargé d’histoire, et on ne peut pas y rester indifférent.

Clara Schumann au Conservatoire

15 novembre 2019 - CNSMDP

De retour à l’école ! Le Conservatoire de Paris (CNSMDP) organisait vendredi 15 novembre 2019 une journée spéciale d’hommage à Clara Wieck-Schumann, à l’occasion du bicentenaire de sa naissance. À la suite d’un colloque rassemblant musicologues, historiens et interprètes durant l’après-midi, la soirée était consacrée à un concert. Élèves et professeurs du Conservatoire ont mis leur talent au service de l’œuvre de la compositrice, pour le plus grand plaisir du public nombreux et intéressé qui remplissait les gradins de l’espace Maurice-Fleuret.

Table ronde : Mais où sont les femmes dans la musique classique ?

9 novembre 2019 - Cité Universitaire, Paris

A l’initiative de l’association La Glissade, une table ronde était organisée ce samedi 9 novembre 2019 sur la place des femmes dans le secteur de la musique classique : interprètes, cheffes d’orchestres, compositrices…

Germaine Tailleferre et le Groupe des Six à Radio France

12 octobre 2019 - Auditorium de la Maison de la Radio, Paris

Ces quatre concerts consacrés au Groupe des Six (4-12 octobre) étaient l’occasion pour Radio France et ses ensembles de présenter un panorama de cette musique française composée quasiment tout au long du 20ème siècle. Ou plutôt de ces musiques françaises, car il s’agit bien de six compositeurs et compositrice, six langages musicaux réunis par une certaine camaraderie, une envie de renouveau après les grands maîtres de la fin du 19ème, et un peu d’exagération médiatique qui fit de ce “Groupe des Six” quelque chose de sans doute plus grand que ce qu’il n’était.

Susanna Mälkki, la magicienne

25 septembre 2019 - Philharmonie de Paris

S’il ne fallait retenir qu’une image de cette soirée, c’est celle de cette masse orchestrale réunie pour l’œuvre la plus connue de Gustav Holst, Les Planètes, et de sa cheffe d’un soir (ou plutôt de deux soirs), seule face à cette immensité : la Finlandaise Susanna Mälkki. Habituée de la musique contemporaine (elle a dirigé l’Ensemble Intercontemporain de 2006 à 2013), c’est un programme romantique et post-romantique qu’elle dirige dans la grande salle de la Philharmonie.

Leonora Duarte par l'Ensemble Sonnambula

Juin 2019

Pour son premier disque, l'ensemble Sonnambula s'attaque aux Sinfonias de Leonora Duarte, dans un bel exercice de musique de chambre qui fait honneur à la compositrice. Les musiciens s'attachent également à remettre cette grande artiste dans son contexte : les sinfonias de Duarte, tout en cordes, alternent avec le clavecin de John Bull, le chant de Juan del Encinas, et le texte lu, en anglais, de l'écrivain et photographe Teju Cole.

Un concert d'ouverture comme les autres ?

4 septembre 2019 - Philharmonie de Paris

Après un été marqué par les festivals où nombres de musiciens ont brillé de mille feux, l’heure de la rentrée a sonné pour les salles parisiennes. La Philharmonie de Paris a ainsi rouvert ses portes pour le concert d’ouverture de l’Orchestre de Paris le mercredi 4 septembre, avec un programme Ravel, Bartok et Wagner dirigé par Karina Canellakis.

I Gemelli & Emiliano Gonzalez Toro - Cozzolani - Vespro

Mai 2019

A la tête de l'ensemble I Gemelli, Emiliano Gonzalez Toro et Mathilde Etienne réalisent un travail musicologique d'une grande cohérence. C'est en comparant ce premier opus d'I Gemelli aux précédentes interprétations de Cozzolani que l'on réalise l'ampleur et la qualité de ce travail : la compositrice est sans conteste l'une des grandes figures oubliées du XVIIe ; il fallait un disque de cette trempe pour lui rendre justice. 

Marianne Piketty & Le Concert Idéal : Le fil d'Ariane

Mai 2019

Autour du mythe d’Ariane, Marianne Piketty et son Concert Idéal ont voulu tisser un disque cohérent… entre musique baroque et création contemporaine. Si les puristes frémiront en constatant qu’on juxtapose ici des extraits d’oeuvres, et non les mouvements dans leur ordre originel, les curieux seront ravis : de Pietro Locatelli à Alex Nante, le son des cordes n’a pas changé, parfois pétillant et métallique, parfois transparent et aérien. C’est ce son, couplé à l’énergie de la violoniste, qui fait la saveur de ce disque audacieux.

Pirouettes et Sortilèges

12 mai 2019 - Salle Rossini, Mairie du 9ème arrondissement

C’est un programme tout en contraste et finesse que nous propose la violoncelliste Ingrid Schoenlaub pour ce nouvel Après-Midi Musical du Paris Mozart Orchestra, à la Mairie du 9ème arrondissement. Pendant une heure trente s’alternent pièces musicales, poèmes, chansons populaires, pas de danse et théâtre, le tout exécuté par la seule Ingrid Schoenlaub au milieu de plusieurs violoncelles disposés sur la scène

L'imagerie musicale de Victoria Bond

Avril 2019

Compilant les premiers enregistrements mondiaux d’œuvres composées au cours des vingt dernières années, le disque de l'ensemble Chicago pro Musica témoigne du style imaginatif de Victoria Bond et de son approche imagée des thèmes mythologiques.

"Elles" : l'alto de Marina Thibeault et les compositrices

11 avril 2019 - Chapelle Historique du Bon-Pasteur, Montréal

Quel programme prometteur pour ce concert "Elles", entièrement consacré aux compositrices : Schumann, Mendelssohn, Boulanger, Clarke, Pidgorna, Fuchs... Marina Thibeault à l'alto et Marie-Ève Scarfone au piano donnent à entendre les pièces qu’elles ont tout dernièrement enregistrées pour le disque du même nom, dans une grande variété de styles et de sensibilités, tantôt romantiques, tantôt plus modernes.

Project W : Works by diverse women composers - Chicago Sinfonietta

Mars 2019

Le Chicago Sinfonietta, sous la baguette de sa cheffe Mei-Ann Chen, nous présente ainsi un programme original avec des registres biens différents. Une initiative à l’image de cette formation fondée en 1987 : représenter dans la musique classique la diversité de sa ville dans toutes ses composantes.

Pièces de Florence Price, Clarice Assad, Jessie Montgomery, Reena Esmail, Jennifer Higdon.

Éclosions : soirée concert-laboratoire par l'ensemble Ars Nova

22 mars 2019 - Centre Culturel Canadien de Paris

Deuxième événement au Centre culturel canadien organisé par l’ensemble Ars Nova, formation dédiée à la création contemporaine, « Éclosions » était présentée comme une « soirée concert-lab » où seraient exposées deux œuvres en cours d’élaboration, ou pour reprendre le programme « deux laboratoires en cours de gestation ». Une soirée pour découvrir notamment le travail de Myriam Boucher à travers son œuvre Phases.

Célie Pauthe, entre horreur et beauté : La Chauve-souris à la MC93 de Bobigny

13 au 23 mars 2019 - Opéra de Paris (MC93, Bobigny)

L’Opéra de Paris, en coproduction avec la Maison de la Culture de Seine‑Saint-Denis propose de redécouvrir La Chauve-Souris de Strauss par les chanteurs et musiciens en résidence à l’Académie de l’Opéra national de Paris. A la mise en scène de cette opérette de Strauss : Célie Pauthe, qui rappelle qu'elle fut représentée dans le camp de Terezin et réconcilie avec cette idée originale horreur et beauté. De très beaux moments, malgré une atmosphère parfois pesante...

Trios romantiques pour les Après-Midi Musicaux du PMO

17 mars 2019 - Salle Rossini, Mairie du 9e arrondissement

Avec un programme entièrement consacré au répertoire pour trio avec piano et deux des trois pièces composées par des femmes, on peut bien parler de pari réussi pour cet Après-Midi Musical du Paris Mozart Orchestra à la Mairie du 9ème arrondissement. Car la Salle Rossini est pleine à craquer ! Comme à chaque fois, la directrice artistique et cheffe du PMO Claire Gibault présente le concert : en parlant de Fanny Mendelssohn, elle dit “ça m’ennuie de dire la soeur de Félix. J’aimerais mieux qu’elle existent sans qu’on les qualifie ainsi”. Et on est bien d’accord !

Camille Pépin : Chamber Music

22 février 2019 

C’est un disque d’une cohérence extrême que nous proposent l’Ensemble Polygones, dirigé par Léo Margue, et ses partenaires. De Lyrae, pour quatuor à cordes, harpes et percussions, à Kono-hana, pour violoncelle seul, les mêmes motifs mélodiques sont présents, détournés ou transposés. Un univers poétique et chatoyant se dessine à travers les différentes pièces, entre fortes influences minimalistes et évocations mystiques qui ne sont pas sans rappeler Vajrayana. Le tout, mené par des instrumentistes impeccables, extraordinairement à l’écoute : un sans faute !

Duo Eureka - Woman to woman, works for violin and piano by women composers

7 février 2019 

Clara Schumann, Ethel Smyth, et Amy Beach. Trois compositrices de la fin du XIXème siècle, qui incarnent parfaitement la transition du romantisme et du post-romantisme vers l’ère plus moderne de la musique du XXème siècle. Dans ce disque, que nous proposent les artistes du Duo Eureka, on découvre trois œuvres majeures pour violon et piano.

Le chemin qui reste à parcourir : un 8 mars animé à la BnF

8 mars 2019 - BnF

Le public du petit auditorium de la Bibliothèque nationale de France semble déjà bien se connaître, formé essentiellement d’habitués de ces milieux. On pouvait sans doute s’y attendre, car si les compositrices sont déjà peu visibles, que dire des tables rondes autour d’elles ? Ce vendredi 8 mars 2019, c’est France Musique, le CDMC (Centre de documentation de la musique contemporaine) et la BnF qui organisent cette table ronde et le concert qui suit.

Compositrices, l'égalité en acte

Livre sorti le 12 février 2019 - Collaboration Cdmc et éditions MF

En somme, il s’agit d’un livre à lire de toute urgence : pour les mélomanes à travers les cinquante-quatre biographies, véritables entrées dans l’univers de ces compositrices ; pour les musicologues et chercheurs, à travers la diversité des articles proposés ; pour quiconque s’intéresse de près ou de loin à la cause féministe, à travers un ouvrage passionnant.

Graciane Finzi et l'alto, un nouvel amour

15 février 2019 - Auditorium de la Maison de la Radio

A Radio France, l'altiste Marc Desmons enchante le public du festival Présences en mettant en valeur les moindres subtilités d'une création de Graciane Finzi : sa Fantaisie-concerto pour alto et orchestre. Un public peu nombreux pour une nouveauté d'envergure.

Les femmes à la rencontre de la mélodie française

03 février 2019 - Salle Rossini, Mairie du 9ème arrondissement

“Mon obsession pour la parité frappe encore.” : ce sont à nouveau Claire Gibault et le Paris Mozart Orchestra, à travers les Après-Midi Musicaux à la Mairie du 9ème arrondissement, qui mettent en lumière des compositrices et des interprètes féminines. Ce dimanche 3 février, c’est la richesse de la mélodie française qui nous est présentée par la soprano Omo Bello et la pianiste Camille Jauvion.

Un acte, plus d'un fou rire

19 janvier 2019 - Théâtre Marigny

Ceux qui ne le savaient pas l’ont appris en admirant la Traviata de Deborah Warner ou Pelléas et Mélisande par Katie Mitchell : oui, les femmes savent imaginer des mises en scène et diriger des acteurs ! Et pour ceux qui doutent encore, la délicieuse démonstration de Lola Kirchner au théâtre Marigny, dans deux “bouffonneries musicales” en un acte de Hervé et Offenbach, saura convaincre les derniers sceptiques.

Quatuor Akilone - Haydn | Mozart | Schubert

09 novembre 2019

Le jeune Quatuor Akilone confronte dans un album viennois trois quatuors de Mozart, Schubert et Haydn. Une juxtaposition passionnante, qu'éclaire surtout le brio du Quatuor KV. 387.

Elena Schwarz, une baguette efficace

12 janvier 2019 - Philharmonie de Paris

A la tête de l'orchestre Pasdeloup, la cheffe suisso-australienne semble à son aise parmi les monuments beethoveniens. En guise de bonus, une Miniature d'Elzbieta Sikora apporte fraîcheur et modernité à un concert sinon fort classique...

Une Germaine Tailleferre nostalgique à la Salle Rossini

9 décembre 2018 - Salle Rossini
Mairie du 9ème arrondissement, Paris

Mêler Germaine Tailleferre à Francis Poulenc ou Claude Debussy, c'est le pari réussi du jeune Duo Notamo. Ou comment une Arabesque mélancolique émeut le public des après-midis musicaux du Paris Mozart Orchestra...

Musiques Pluri’elles : le changement est en marche

15 novembre 2018 - Sorbonne

Le 15 novembre dernier, le projet Pluri’elles avait pour but de faire connaître, le temps d’une soirée, des compositrices, des musiciennes ou des cheffes, mais surtout d’évoquer les principaux obstacles auxquels elles devaient faire face dans leur carrière. Deux tables rondes ont permis à des intervenants variés de partager leur expérience sur le sujet, entrecoupées de moments musicaux autour de plusieurs grandes compositrices : Mel Bonis, Germaine Tailleferre, les soeurs Boulanger, Clara Schumann, Alma Mahler, Graciane Finzi et Camille Pépin.

La Pologne vue par les femmes à la Salle Gaveau

17 novembre 2018 - Salle Gaveau

Au premier balcon de la salle Gaveau, un chuchotement parcourt le public, plutôt âgé, lorsque l’orchestre fait son entrée. « Vous avez vu ? C’est une femme ! », s’exclame mon voisin, un monsieur d’une soixantaine d’années. Eh oui, le concert sera féminin ou ne sera pas : c’est une femme qui dirige l’orchestre, mais aussi une femme qui a composé la première œuvre, deux Miniatures (Elzbieta Sikora), une femme qui interprète ensuite le Concerto pour violon n°5 de Grazyna Bacewicz, la plus célèbre des compositrices polonaises...

De grandes voix féminines au secours de Huguenots laborieux à Bastille

Octobre 2018 - Opéra de Paris

Il fallait bien du courage aux spectateurs de l'opéra Bastille pour affronter les cinq heures de spectacle de la nouvelle production des Huguenots de Meyerbeer (1836) – à moins que ce ne soit de l'inconscience, ou encore de l'optimisme forcené, l'histoire ne le dit pas. Heureusement, de grandes voix féminines sauvent cet opéra, à la réussite entravée par un livret difficilement défendable et une mise en scène discutable. 

Le chant du cygne vitaminé de Martha Argerich

21 octobre 2018 – Philharmonie de Paris

Malgré le déficit de reconnaissance dont souffrent les femmes dans la musique classique – notre cheval de bataille à ComposHer – il en est tout de même certaines que l'on ne présente plus. Et s'il ne fallait en citer qu'une, ce serait assurément la grande Martha Argerich, véritable légende vivante du piano. La virtuose argentine, gagnante mémorable du concours Chopin de 1965, renonça dès le début des années 80 à l'exercice du récital solo, privilégiant plutôt la musique de chambre ou le concerto, et multipliant les collaborations artistiques.

Les contemporaines : le pari réussi de la Nuit du Quatuor

6 octobre 2018 - Musée de l'Orangerie

Cette année, le principe de la Nuit du Quatuor était simple : toutes les heures, une nouvelle fournée de spectateurs (la salle étant intégralement vidée), un nouveau concert avec un nouveau jeune quatuor et… une nouvelle création d’une œuvre d’une compositrice. Les manifestations de ce genre étant rares, ComposHer a accouru mais, piégées dans la queue, nous n’avons assisté qu’à deux concerts... Nous vous les racontons !

Ruth Gipps - Orchestral works

05 octobre 2018

Être un compositeur reconnu relève d’un certain nombre de facteurs : talent, génie, parcours, réseau, sexe, médiatisation, et d’autres encore. En France, Ruth Gipps est totalement inconnue. Elle part en effet avec un certain nombre de handicaps : non seulement c’est une femme, mais qui plus est britannique …

Alisa Weilerstein, ou l’audace du tempo

28 septembre 2018

Etrangement, les Concertos de Haydn comptent parmi les plus difficiles du répertoire pour violoncelle. Techniquement tout d’abord, ces gammes et arpèges confiés au soliste, et qui sembleraient d’une facilité déconcertante pour un pianiste, exigent du violoncelliste une humilité véritable et une technique sans faille. Mais c’est surtout dans leur interprétation que ces concertos posent des difficultés ...

Daniel Harding à la baguette pour le centenaire de la mort de Lili Boulanger

12 septembre 2018 - Philharmonie de Paris

Le programme proposé par la Philharmonie en aura décontenancé plus d’un : Josquin des Prés, Lili Boulanger et Anton Bruckner – dans cet ordre. Mais peut-être ne fallait-il pas moins que la pureté d’un motet du grand maître de l’école flamande et une symphonie impressionnante de richesse harmonique et orchestrale pour encadrer ce Psaume 129 de Madame Boulanger ...