• ComposHer

Musique(s) rive gauche et i Giardini, une démonstration de musique de chambre

Mis à jour : oct. 13


© Cyril Faure

06 Septembre 2020

Mairie du 14e arrondissement de Paris


i Giardini

David Violi & Pauline Buet - direction artistique


Shuichi Okada : violon

Léa Hennino : alto

Pauline Buet : violoncelle

David Violi : piano

Dans une salle insoupçonnée de la Mairie du XIVe arrondissement de Paris, se tenait dimanche 06 septembre 2020 un concert important : préfiguration du tout nouveau festival Musique(s) rive gauche dont la première édition se tiendra au printemps 2021, c’était aussi des retrouvailles avec la scène et le public pour l’ensemble i Giardini. Finalement, la (re)découverte, la proximité, c’est aussi ce que propose ce concert et le futur festival : une offre musicale locale, intimiste, pour donner accès à la musique - et notamment la création - à tous et toutes. I Giardini, ensemble associé au festival 2021, est un collectif d’artistes à géométrie variable ici représenté par un quatuor avec piano. C’est avec l’oeuvre de Caroline Shaw, Thousandth Orange, qu’ils ouvrent ce concert. La compositrice américaine, plus jeune récipiendaire du Prix Pulitzer de musique (à 30 ans en 2013, pour sa Partita for 8 voices), construit sa pièce autour d’un enchaînement de quatre accords : simples, touchants, presque banals. Tout le propos de la pièce est de les explorer à la recherche de ce nouveau regard, de ce délicieux sentiment de familiarité lorsqu’on les reconnaît, de cette redécouverte perpétuelle, pour mieux apprécier la beauté de ce qu’on aurait pu négliger de prime abord. Les quatre accords sont initialement présentés tout en simplicité au piano, plusieurs fois, tandis que le trio à cordes s'insère peu à peu dans le cycle, en accords plaqués. Tout au long de la pièce, on se laisse porter par les vagues, oscillant des passages piano à des sommets de tension qui restent en suspens ou se résolvent. Le tempo est mouvant également, et plusieurs parties se dessinent, dont des passages plus rythmés ou plus mélodiques. Caroline Shaw prouve sa maîtrise des instruments à cordes en invoquant un certain nombre de techniques dont l’efficacité expressive ne fait pas de doute : accords rapprochés en doubles cordes, harmoniques, homorythmie des trois instruments du trio en notes répétées. Si l’écriture crée souvent un dialogue entre le piano et le trio, la compositrice ne s’interdit pas quelques passages où les accords et le rythme se déconstruisent pour mêler les quatre instruments. Après un passage au temps ralenti, où le trio seul pose des accords en pizzicati de plus en plus éloignés, les quatre accords centraux reviennent au piano dans l’aigu avant une dernière montée expressive. On retrouve dans cette dernière partie toute la magie de la musique minimaliste, alors que la note répétée du piano s’efface pour laisser le trio conclure, à nouveau en pizzicati, tout en délicatesse et subtilité. Le quatuor retrouve alors Mel Bonis, et son Quatuor avec piano n°1 qu’ils ont enregistré en 2014. Les musicien.ne.s livrent une très belle version de cette œuvre romantique, à l’écriture parfois lyrique, parfois éthérée, parfois flamboyante, et toujours fluide. David Violi (piano) est irréprochable, subtil et expressif. Le deuxième mouvement, très enlevé, s’achève avec délicatesse, et laisse la place à un troisième mouvement où les solos se succèdent et se mêlent avec mélancolie. Au violon (Shuichi Okada) comme au violoncelle (Pauline Buet) ou à l’alto (Léa Hennino), le son est rond et chaleureux et les trois cordistes nous offrent à la fois de belles phrases solo mélancoliques et de beaux tuttis, notamment le marquant unisson qui lance le Finale. Tout au long de l’oeuvre, les quatre instrumentistes réalisent une démonstration de musique de chambre. Avec un plaisir évident à jouer à nouveau ensemble, leurs nombreux regards et sourires vont de pair avec une belle réflexion musicale : les élans de tension, les instants tragiques, les résolutions, tout est mené avec brio et musicalité.


Marie Humbert




#concert #musiquedechambre #CarolineShaw #MelBonis #quatuor #iGiardini

82 vues